jeudi 19 mars 2009

500 000 ouvrages de Google Books pour le Sony Reader

Sony et Google ont passé un accord pour rendre disponibles sur reader 500000 ouvrages libres de droit, créant ainsi la plus importante bibliothèque de poche formatée pour un dispositif de lecture à base de papier électronique.
Ajout - Après quelques tests, on regrette toujours l'absence de l'eBook Library sur Macintosh, des erreurs de reconnaissance automatique dans certains livres, et le formatage qui laisse à désirer (texte brut ePub, on préférerait une recomposition de l'original). Il reste que c'est un grand plaisir d'utiliser une plate-forme intégrée pour sélectionner et préparer à la lecture des extraits de cette multitude d'ouvrages.

7 commentaires:

Vieilledent a dit…

Le tout en anglais.

Bruno Rives a dit…

La question est de savoir si ePub va servir à protéger les contenus pour les réserver au seul Sony Reader...

Montgesin a dit…

Pour moi, récupèrant les Google books en format pdf, je pensais que le Sony Reader pouvait les lire.

Ai-je raison ou tort ?

Anonyme a dit…

n'oublions pas l'autre news de la semaine ^^: la commercialisation du flepia chez fudjitsu!!

J.-W. B a dit…

Il ne fait pas de doute -pour moi- et le récent article de Frédéric Filloux : http://www.e24.fr/chroniques/tectoniquedesclics/article71957.ece
vient plus que jamais accréditer la thèse selon laquelle Apple va riposter, pardon, apporter sa pierre à l'édifice... par le lancement à la mi-juin d'un "terminal numérique". Qu'il soit netbook ou tablette, le device sera doté d'un écran OLED (ou pas?) de 10 pouces.
Cinq raisons pour cela :
1. la demande relative à la lecture d'information (PQR, magazine, hebdo) est forte ;
2. la "mobiquité" exige un dispositif accessible en permanence ;
3. la presse écrite fournit un contenu actualisable en permanence via wi-fi ou edge par exemple ;
4. Apple peut contrer l'initiative Google/Sony sur la lecture de livres (le format 10 pouces sera plus confortable que la taille actuelle de l’écran de l'iPhone) - Apple ferait ainsi d'une pierre deux coup (actus + littérature/livres) ;
5. la base déjà existante de terminaux en place (30 millions iPhone + iPod) présente dans 80 pays met Apple en pole position face au Kindle (US seulement) ou au reader de Sony.

Tout est paré, Apple s'est "essayé" avec brio via iTunes (6 milliards de titres vendus à ce jour...) ; Apple continue en lançant la vente/location de films HD ; Apple continuera à vendre du contenu : la littérature y pouvoiea. Nous ne somme pas au bout de nos surprises... ou de nos déception, Apple nous a tant habitués à tout : tout est possible...

Bruno Rives a dit…

Des lointaines iles Philippines, pour quelques jours encore, un mot sur le Flepia. Nous l'avons testé pour l'Education Nationale. Il faudra que j'en fasse un billet...

vince a dit…

Bonjour,
Je trouve votre blog très intéressant, ca change de tout ce que l’on peut lire habituellement. Bonne continuation.