dimanche 21 octobre 2007

De l'usage du livre électronique

watchAyant la chance d'avoir des volumes bien préparés de Gutenberg.org pour un reader de 170 grammes, je lis de plus en plus souvent sur ce nouveau support. Je ne prétends pas le préférer au livre classique, mais il est des cas où c'est beaucoup plus commode. Pour la première fois dans l'avion l'autre jour, je prends conscience d'une évidence: au bout d'un certain temps de lecture, on ne ressent pas cette fatigue de la main, du poignet, que l'on s'était pourtant habitué à supporter dans ces conditions inconfortables; et on a beaucoup plus de liberté dans le choix des positions. C'est vraiment très agréable.

1 commentaire:

Julien Jabouin a dit…

Tout à fait d'accord avec cette remarque. J'ai parfois mal au poignet avec un livre "classique" à maintenir la partie gauche du livre. Ceci est d'autant plus vrai lorsque les marges sont petites près de la reliure ou couture.